© 2016 

  • facebook-square

 Le projet

Offrir une trace à la mémoire retrouvée...

Le DVD du seul en scène "le Carnaval des Ombres" a été enregistré en public les 29 et 30 juillet 2016.

Créer le DVD de cette pièce, c'est perpétuer la mémoire. C'est offrir un outil pédagogique pour enseigner cette histoire bannie des manuels scolaires.

Créer ce DVD, c'est aussi appuyer le combat de ces résistants qui, à l'instar de Paul Dandrifosse, se battent depuis 70 ans pour que la Belgique reconnaisse enfin l'annexion des Cantons de l'Est et réhabilite ses habitants forcés de se battre pour l'ennemi.

Tous les bénéfices de la vente du DVD seront utilisés pour la création d'un dossier pédagogique à destinations des écoles. 

Pourquoi un DVD du Carnaval des Ombres ?

"J'ai grandi à Waimes. On m'appelait « casque à pointe » en supérieur. J'ai eu une révélation en voyant pour la première fois la pièce « Le Carnaval des Ombres » de Serge Demoulin...

Je l'ai revue une deuxième fois...

A la troisième fois, j'ai eu l'envie irrépréhensible de contacter Serge...

Je l'ai contacté. Je lui ai dit que sa pièce m'avait troublé. Je lui ai dit que je voulais une trace, un souvenir, un objet... Je trouve qu'elle traite avec finesse, humour mais aussi réalisme tout une période de notre histoire. Cette pièce a le don de délier les langues. Cette pièce est belle. Cette pièce est ... nécessaire!!"

                                                                           Sébastien Bonnert

Pourquoi un DVD du Carnaval des Ombres ?

"J'étais au théâtre à Bruxelles quand la musique du "Tching Boum" a retenti dans la salle et qu'une tournée générale de cassis a été distribuée. J'étais le seul à connaître. Le seul à frissonner. 

Pourtant à la fin de la représentation, c'est toute l'assemblée qui était bouleversée. Il n'était plus question de Cantons rédimés ou de collabos... mais d'une population, belge, meurtrie et pourtant encore montrée du doigt. 

Cette pièce m'a inspiré un reportage radio qui sert aujourd'hui de base à des présentations dans les écoles. . Les témoins de l'époque y brisent le tabou du silence. Cette pièce est un outil pédagogique essentiel pour perpétuer cette mémoire aux générations futures". 

                                                                                     Frédéric Moray